Home / Entertainment / French rappers fined for airport brawl that held up flights

French rappers fined for airport brawl that held up flights

PARIS (Reuters) – Deux rappeurs français qui se sont affrontés lors d'une bagarre à l'aéroport d'Orly à Paris, retardant leurs vols et endommageant un salon des départs, se sont vu infliger une amende de 50 000 euros (57 000 $) chacun mardi mais échappé à la prison.

Le rappeur Booba est vu à l'aéroport d'Orly à Paris, le 1er août 2018 en France image fixe extraite d'une vidéo obtenue des médias sociaux le 9 octobre 2018. RAYANE MAB / via REUTERS

Leur procès a éclairé le mode de vie des rappeurs, dont les paroles entraînantes font souvent partie d'une image de mauvais garçon qui accroît leur notoriété et leurs ventes de musique, mais finit parfois par être joué pour de vrai.

Les passagers ont pris des vidéos sur leur téléphone portable en tant que vedettes du rap – qui portent leurs noms de scène Booba et Kaaris – et leurs assistants ont balancé les poings et se sont déchaînés le 1er août.

Les deux accusés, dont la notoriété pour leur musique et leurs paroles a été amplifiée par des échanges verbaux hostiles sur les réseaux sociaux, n’ont pas assisté au tribunal pour la sentence prononcée mardi.

En plus des amendes, un juge a infligé les deux peines de prison avec sursis, ce qui signifie qu'elles ne purgeront pas une peine de prison.

Le rappeur Booba est vu à l'aéroport d'Orly à Paris, en France le 1er août 2018 dans cette image prise extrait d'une vidéo obtenue des médias sociaux le 9 octobre 2018. RAYANE MAB / via REUTERS

La condamnation a eu lieu plusieurs jours après une affaire distincte dans laquelle un autre musicien a tiré de l'obscurité à l'infamie avec la sortie d'une vidéo intitulée «Hang White People», qui a été retirée des plates-formes Internet avant les essais prévus en janvier.

Aux États-Unis, lieu de naissance du «gangster rap» et du hardcore hip-hop, des bagarres et même des meurtres commis à l'aide d'armes à feu ne sont pas inconnus chez certains artistes de rap. Mais en France, la violence publique pure et simple entre artistes rivaux est rare.

Les deux hommes qui se sont affrontés à Orly ont chanté ensemble un coup notoire, avant de se transformer en ennemis jurés qui, jusqu'en août dernier, avaient principalement mené une guerre des mots sur les réseaux sociaux.

L'incident à l'aéroport a éclaté lorsque Booba, 41 ans, et Kaaris, 38 ans, se sont heurtés l'un à l'autre en attendant de s'envoler pour Barcelone. Une bataille acharnée s'ensuivit au cours de laquelle leurs équipages et eux-mêmes échangèrent des coups, s'effondrant dans les rayons de produits cosmétiques, de parfums et de chocolats d'un magasin hors taxe.

Onze personnes ont été arrêtées et traduites en justice pour violences aggravées.

Les dégâts occasionnés au salon de l'aéroport s'élèvent à plusieurs dizaines de milliers d'euros. Des centaines de passagers ont vu leur vol retardé après une brève fermeture du terminal.

Une bagarre entre les rappeurs Booba et Kaaris est vue à l'aéroport d'Orly à Paris, en France le 1er août 2018 sur cette image fixe extraite d'une vidéo obtenue des médias sociaux le 9 octobre 2018. RAYANE MAB / via REUTERS

Reportage de Simon Carraud; Écrit par Brian Love; Édité par John Irish et Mark Heinrich

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.